T-Commerce

Le T-commerce ou commerce sur Tablette Tactile laisse présager des changements majeurs dans les interfaces e-commerce. Son taux de croissance annonce, à très court terme, une mini-révolution  dans l’acte d’achat en ligne.

Quelle stratégie adopter pour les cybermarchands dans la transformation de leurs outils de vente ?

A quoi ressembleront les sites marchands destinés aux tablonautes ?

1 – 5.1 millions de foyers possèdent une Tablette

 

18% des foyers en France [1] sont équipés de ce nouvel outil qui tend à devenir le compagnon numérique de chaque instant au sein de la famille, que ce soit pour jouer, surfer ou bien acheter en ligne.

Forrester dans son étude d’août 2013 [3] estime que 42% des acheteurs en ligne européens seront équipés d’une tablette d’ici 2017.

2 – T-commerce et M-commerce des différences essentielles

 

Médiamétrie [2] constate que 29% des tablonautes (utilisateurs de tablettes) réalisent, dores et déjà des achats contre seulement 21% des mobinautes (utilisateurs de Smartphones).

Une autre différence concerne le type des achats : les mobinautes achètent principalement des services en ligne (musique, applications …) les tablonautes eux achètent  en plus des biens de consommation : culture, voyage, habillement  [2].

En effet, les tablettes, par leurs surfaces d’écran plus importantes, permettent une meilleure appréhension des produits et facilitent ainsi la conversion immédiate en achat. Il devient alors inutile de s’envoyer par email le lien vers un produit que l’on achètera plus tard (ou pas …) via un ordinateur.

3 – Comportements spécifiques des tablonautes

 

Plus utilisées en début de matinée et en  fin de journée, les tablettes sont le relais naturel de l’écran utilisé au cours de la journée sur le lieu de travail.

Malgré leur grande mobilité (pour celles dotées d’un accès 3G…), l’usage des tablettes se fait pour 90% du temps au domicile et avec une connexion Wifi [5].

Outre Atlantique, 52% des clients préfèrent acheter avec leur tablette, ce que l’on retrouve par ailleurs dans le graphique ci-après qui présente la répartition par tranches d’âge des supports utilisés pour réaliser un achat [3][7].

 

pourcentage-tablonaute-acheteur

Comme le souligne ABI Research “Les tablettes deviennent rapidement l’écran idéal pour effectuer des achats depuis la maison“.

4 – Tablonautes IOS d’Apple versus Android de Google

 

Les tablettes fonctionnent essentiellement sur l’un de ces 3 systèmes d’exploitation : IOS d’Apple, Android de Google et Windows8 de Microsoft.

La suprématie des tablettes Apple en terme de nombre d’unités vendues est en baisse, mais leur prédominance en terme d’usage pour les achats en lignes reste entière avec plus de 89% du trafic généré sur les sites e-commerce , comme le montre le schéma ci-dessous.

Répartition du trafic sur les sites e-commerce en fonction du type de Tablettes [4]

Réaprtition des OS tablettes

Ce point est important quand on crée une application native de vente en ligne, il faut, en priorité, se concentrer sur le système le plus utilisé…

5 – Trois axes stratégiques pour s’adapter au T-commerce

 

Ces premiers constats devraient inciter, dès aujourd’hui, les e-commerçants à initier une stratégie « tablette ».

Voici les avantages et inconvénients de ces 3 axes stratégiques pour passer au T-Commerce :

AXE 1 – Ne rien faire ou pas grand-chose…

 

Le point fort des tablettes est que, moyennant quelques précautions, les sites marchands fonctionnent correctement et permettent de concrétiser un achat même si l’ergonomie n’est pas toujours au rendez-vous.

Par exemple, en créant une feuille de style spécifique aux tablettes et en évitant les actions de type survol, on peut améliorer sensiblement une e-boutique.

Avantage :

  • faible investissement.

Inconvénient :

  • faible amélioration de l’expérience utilisateur.
Version tablette de Cdiscount.com
Fig 1 : t.cdiscount.com a un menu et des styles spécifiques pour les tablettes. La fiche produit reste encore peu adaptée.

AXE 2 – Développer une application native spécifique dédiée aux tablettes

 

Avantage :

  • une ergonomie tirant pleinement partie des interfaces tactiles, favorisant l’expérience utilisateur.

Inconvénients  pour l’acheteur :

  • obligation de télécharger l’application et ses mises à jour.
  • frustration lorsque l’on découvre qu’il n’existe pas de version de l’application pour toutes les tablettes.

Inconvénients pour le site:

  • le coût important des développements d’applications Android et IOS etc.
  • la nécessité de communiquer et d’inciter les tablonautes à installer l’application.
  • l’ajout d’un canal d’achat très différent du web classique, que ce soit pour l’offre ou le suivi des statistiques d’utilisation.
Version tablette de Leclerc Drive
Fig 2 : L’application Leclerc Drive pour Ipad.

Remarque concernant les applications :

De nombreux utilisateurs tablonautes utilisent, faute de mieux,  les applications destinées aux smartphones en utilisant le zoom x1/ x2. La tablette joue alors le rôle d’un smartphone avec écran géant….

AXE 3 – Créer des ergonomies tactiles en utilisant les technologies web

 

Il est possible, de créer de nouvelles interfaces prenant en compte les évènements tactiles et fonctionnant sur les navigateurs Web Safari, Chrome, Mozilla…

Le HTML5/CSS3  allié à de l’Ajax  offre suffisamment de ressources pour rendre ces interfaces élégantes, ergonomiques et surtout performantes.

Un développement « responsive » permettra de plus l’adaptabilité du site marchand  à toutes les résolutions et orientations des tablettes…

Avantages :

  • avoir les mêmes points forts qu’une application native sans les inconvénients (cf. axe 2)
  • un simple clic permet au  tablonaute de naviguer sur son site marchand avec une ergonomie adaptée à sa tablette.
  • une parfaite intégration avec le site existant, il est en effet possible de commencer l’acte d’achat sur la version tablette et de la finaliser sur la version classique pc.

Inconvénient :

  • l’absence de certaines fonctions natives comme le push d’informations ou le verrouillage de l’orientation de la tablette non encore accessibles en HTML 5.
Version tablette Doudou-shop.com
Fig 3 – Exemple de 2 sites e-commerce Web avec une ergonomie adaptée aux tablettes

6 – Conclusion

 

Pour les boutiques en ligne, l’axe 3 privilégiant la création d’une interface spécifique aux tactile en HTML5/Ajax  est à privilégier pour les raisons suivantes :

  • son moindre coût de développement
  • sa compatibilité multi-tablettes
  • sa facilité de diffusion
  • son évolutivité
  • son intégration aisée avec les backoffice existant

Les tablettes sont en passe de détrôner l’ordinateur domestique, il est maintenant urgent de créer des boutiques en ligne adaptées à ces nouveaux outils. Les entreprises qui ont déjà fait cet effort réalisent 7% de leur chiffre d’affaire sur tablettes [6].

De nouvelles opportunités s’offrent à ceux qui franchiront le pas…

A suivre : Dans notre prochain article, nous détaillerons quelques spécificités de conception pour les interfaces e-commerce tactile.

 

Suivez-nous sur Twitter pour être informé de nos nouvelles publications.

Partager l'article